Montage Saint-Laurent obtient la réciprocité COR en santé et sécurité pour l’Ontario

31 Août 2017

Montage Saint-Laurent (MSL), une filiale de Groupe Canam, a récemment obtenu la réciprocité COR™ (Certificate of Recognition), qui confirme que l’entreprise répond aux exigences de la province de l’Ontario en matière de santé et sécurité du travail sur les chantiers de construction. Cette certification est en voie de devenir un prérequis obligatoire dans les processus de préqualification et d’appel d’offre pour les entrepreneurs qui désirent soumissionner un projet dans plusieurs provinces canadiennes, dont l’Ontario.

L’équipe de MSL a brillamment réussi les audits effectués lors des travaux de réfection réalisés sur le pont Jacques-Cartier qui relie Longueuil à Montréal. En résultat, ils ont reçu, le 3 août dernier, une lettre de réciprocité émise par Infrastructure Health & Safety Association™ (IHSA) valide pour une année. Pour conserver cette certification, MSL devra subir un audit annuel afin d’assurer que leurs processus continuent d’être conformes aux normes en vigueur dans cette province.

Les audits COR du système de gestion en santé et sécurité

Dans le cadre du programme COR, les audits ont été effectués en deux étapes. Il y a d’abord eu un audit interne qui a été conduit par Elise Kherrouzi, directrice corporative adjointe en santé et sécurité et environnement pour Groupe Canam. Dans cette démarche, Elise a été secondée par Christian Aubé, coordonnateur en santé et sécurité, environnement chantier pour MSL. « Pour entreprendre le processus de certification COR, il faut tout d’abord qu’un programme en santé et sécurité soit complètement fonctionnel et dont les éléments répondent aux exigences du programme COR », a commenté Elise Kherrouzi. « Chaque processus d’audit représente une occasion de se mesurer et de s’améliorer. Celui du COR est d’envergure à pérenniser les pratiques sécuritaires, protéger nos travailleurs et créer de la valeur. La réussite du processus COR a été rendu possible grâce à l’implication et la collaboration des travailleurs, des contremaitres et des gestionnaires de MSL sans oublier celles des sous-traitants » a-t-elle ajouté.

Une fois l’audit interne réussi, ce fut au tour de l’audit externe qui a été conduit par l’Association paritaire pour la santé et la sécurité du travail du secteur de la construction du Québec, mieux connue sous le nom de ASP Construction. Dans son audit, l’ASP Construction devait s’assurer que toutes les actions d’amélioration proposées par l’audit ont bien été mises en place avant d’émettre son évaluation à l’IHSA.

Obtention de la réciprocité pour d’autres provinces

D’autres demandes de reconnaissance ont été acheminées par le biais de l’ASP Construction, et le processus est en cours pour les provinces maritimes (Nouveau-Brunswick, Nouvelle-Écosse et Terre Neuve et Labrador).

Quant aux provinces de l’ouest du Canada, la filiale Central Steel Erectors a obtenu le certificat de reconnaissance COR pour l’Alberta ainsi que les lettres de réciprocité pour les provinces de la Saskatchewan et la Colombie-Britannique.